Project Description

BMZ/GIZ Programme Formation Professionnelle et Emploi des Jeunes

Présentation du projet

La GIZ Togo appuie l’employabilité des jeunes, hommes et femmes, par le programme Formation professionnelle / Emploi des jeunes (ProFoPEJ), notamment par une activité de conseil pour la mise en place d’un apprentissage dual-coopératif, adapté aux besoins togolais, et par l’élaboration et la mise en œuvre de formations continues pour les indépendants.

Elle appuie en outre la réforme des dispositifs d’orientation professionnelle. Étant donné qu’en milieu rural, une personne sur deux ne sait ni lire ni écrire, des approches d’alphabétisation fonctionnelle ont été mises au point dans le cadre de la formation professionnelle.

Approches / éléments duaux

Le programme intervient à plusieurs niveaux : à Lomé, la capitale, la GIZ conseille le ministère de la Formation professionnelle, le ministère de l’Emploi des jeunes, l’Agence nationale pour l’emploi et la Fédération togolaise des associations de personnes handicapées FETAPH. L’objectif est d’améliorer la coordination entre les ministères et entre les différentes offres. Dans les six villes où elles interviennent, les équipes de la GIZ conseillent des structures de médiation, comme les chambres de métier et associations professionnelles locales, les comités de pilotage locaux ainsi que les centres de formation professionnelle lors de la mise en œuvre des décisions nationales.

La GIZ a aidé le Togo à mettre en place une plateforme régionale en Afrique de l’Ouest. Ce dispositif permet aux pays membres d’échanger des programmes d’enseignement et du matériel pédagogique et, de ce fait, de réduire considérablement les frais de modernisation de leurs filières de formation. La plateforme sert également aux échanges sur d’autres thèmes comme le financement de la formation professionnelle, un cadre de certification commun et des actions d’alphabétisation fonctionnelle. À ce jour, neuf pays sont membres de la plateforme : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Togo. La plateforme doit être rattachée à l’Union économique et monétaire ouest-africaine, l’organisation d’intégration régionale d’Afrique de l’Ouest.

Participants

Domenica Preysing
Domenica PreysingCheffe de coopération à l'Ambassade de l'Allemagne
Silke Woltermann
Silke WoltermannCheffe de programme GIZ

Project examples and strategies of members